Connect with us

Cameroun Actuel

Huawei célèbre les 5 ans de son programme Seeds For the Future

Economie

Huawei célèbre les 5 ans de son programme Seeds For the Future

Huawei célèbre les 5 ans de son programme Seeds For the Future

Pour la circonstance, le géant chinois de la télécommunication a organisé une série d’évènement autour de ce programme qui intègre de véritables passionnés des TIC.

Au Cameroun, l’édition « Seeds for the future 2020 », a connu quelques réaménagements situation de coronavirus oblige. C’est ainsi que Huawei Cameroun à opter pour une évaluation en ligne. Pour la circonstance, le jury est constitué de deux membres. Il s’agit du Dr Germain Koukolo, DAG au Minpostel et Dr Balla, sous-directeur de l’assistance aux étudiants MINESUP, représentants de leurs administrations respectives, a évalué à Yaoundé, le 1er septembre dernier, une quinzaine d’étudiants certifiés Huawei, issus des universités et grandes écoles de Douala ; Et, le jeudi 03 septembre, c’était au tour du Dr Mvogo, coordonnateur de l’Académie Internet de l’Université de Douala et Cédric Tsafack, responsable des examens et concours à l’IUC, d’évaluer à partir du siège de l’Ecole doctorale de l’Université de Douala, les étudiants de Yaoundé, rassemblés pour la circonstance dans l’amphi de SUP’PTIC.

Pour cette 5ème session de « Huawei seeds for the future », les 50 étudiants Camerounais certifiés Huawei qui ont pris part à cet interview ont été sélectionnés au sein des 4 écoles camerounaises ayant souscrits à la « Huawei ICT Académie ». Il s’agit de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC), l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de Yaoundé, Institut Universitaire de la Côte et l’Université de Douala.

Paul Biya

Il faut rappeler que le projet en question s’inscrit en droite ligne du cahier de charges de « l’accord du partenariat stratégique dans le domaine des technologies de l’information et de la communication » signé entre le Gouvernement du Cameroun et Huawei à Beijing en septembre 2018 lors de la visite de S.E.M Paul BIYA, Président de la République en Chine, le son volet formation des jeunes camerounais, a pour objectif de contribuer à la formation des étudiants camerounais à l’économie du numérique via les Technologies de l’Information et de la Communication qui constituent l’un des leviers indispensable pour l’émergence du Cameroun en 2035 et un instrument fort de production du savoir et du savoir-faire.

Une initiative que saluent les acteurs nationaux du digital. « Mes impressions sont bonnes et encourageantes car il nous a été permis de constater que malgré la pandémie sanitaire actuelle, l’éducation ne s’est pas arrêtée grâce à la détermination de HUAWEI qui a rendu possible la mise en place d’équipements TIC de qualité. Ce qui a donné la possibilité aux jeunes étudiants de l’ICT Academy de présenter leur projet depuis Douala face à un jury base à Yaoundé et cela dans de bonnes conditions », clarifie Cédric Ndawa , conseiller en Communication digitale.

Sun Wei

D’après les responsables de Huawei, le programme « Huawei seeds for the future », au fil des ans est un véritable succès. « Depuis le lancement du programme en 2008 dans le monde entier, pas moins de 126 pays et régions du monde entier y ont participé, et plus de 30 000 étudiants se sont inscrits. La formation avancée en TIC du projet a bénéficié à pas moins de 5770 étudiants. Depuis 2016, grâce à une coopération avec le gouvernement camerounais, Huawei a mis en œuvre avec succès ce programme SEEDS FOR THE FUTURE au Cameroun. À ce jour, un total de 120 enseignants et plus de 1000 étudiants ont été formés pour le Cameroun dans le domaine des TIC.

Actuellement, certains d’entre eux ont rejoint Huawei ou d’autres entreprises du secteur des TIC et ont apporté des contributions remarquables au développement du secteur des TIC au Cameroun. Depuis 2018, nous avons travaillé en étroite collaboration avec quatre universités camerounaises pour ouvrir quatre Huawei ICT Academy, afin que l’éducation aux TIC puisse prendre racine au Cameroun et continuer à fournir de l’énergie à l’industrie des TIC du Cameroun », explique Sun Wei, directeur général adjoint de Huawei.

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Economie

To Top
shares