Connect with us

Cameroun Actuel

Circulation des armes légères : le ministre des Relations extérieures en concertation avec les Nations unies

Politique

Circulation des armes légères : le ministre des Relations extérieures en concertation avec les Nations unies

Circulation des armes légères : le ministre des Relations extérieures en concertation avec les Nations unies

Le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella et Dr Ivor Richard Fung, représentant du Bureau des Nations unies pour les Affaires de désarmement, ont échangé lundi sur les modalités de lutte contre ce fléau.

Le ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella et le représentant du Bureau des Nations unies pour les Affaires de désarmement, Dr Ivor Richard Fung, se sont entretenus lundi à Yaoundé. Au menu des échanges : la problématique des armes légères et le programme des activités du Cameroun en tant que président des Etats signataires de la Convention de Kinshasa. « Je me suis entretenu avec le ministre pour trouver les voies et ‘moyens permettant au Cameroon d’aller de l’avant, en matière de lutte contre la prolifération illicite des armes légères », a déclaré le fonctionnaire onusien. Les deux personnalités ont également évoqué le programme des activités du Cameroun qui assure la présidence de la première Conférence des Etats membres de la Convention de Kinshasa.

Il s’agit, d’un instrument juridique de contrôle des armes légères et de petit calibre, de leurs munitions, pièces et composantes pouvant servir à leur fabrication, assemblage et réparation. Conclu dans le cadre des Nations unies, cet outil a la particularité de prendre en compte les spécificités sécuritaires, juridiques, institutionnelles et culturelles de l’Afrique centrale. Il a été signé en 2010 et est entré en vigueur en mars 2017. Cette Convention regroupe les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, ainsi que la République du Rwanda et certains Etats africains, membres du Comité consultatif permanent des Nations unies chargés des questions sécuritaires en Afrique centrale.

La séance de travail entre le Minrex et le représentant du Bureau des Nations unies pour les Affaires de désarmement s’inscrit dans la logique du prolongement des activités en rapport avec la mise en œuvre du « Mois d’amnistie » au Cameroun. Tenues le même jour au Hilton hôtel de Yaoundé, les-dites activités visaient à sensibiliser les populations sur les conséquences néfastes de la possession illégale d’armes et munitions.

source: Cameroon Tribune n°12205/8404

Continue Reading
Advertisement
cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Politique

To Top
shares