Cameroun Actuel

Catastrophe ferroviaire d’Eséka : 4 ans déjà

Quatre années après la survenance de cette tragédie qui a fait 80 morts et plus de 500 blessés, la douleur reste perceptible.

Quatre années se sont écoulées. La douleur reste perceptible auprès des proches des disparus pendant la plus grave catastrophe ferroviaire que le pays a connue ce fameux 21 octobre 2016 à Eséka. Selon les chiffres officiels, l’accident ferroviaire d’Eséka a fait 80 morts et plus ,de 500 blessés. Le même bilan fait également état de sept personnes disparues parmi lesquelles un notaire. Ce « vendredi noir », le train Camrail a quitté la. gare ferroviaire de Yaoundé aux environs de 11 h. Ce train était censé partir à 10h. Le retard avait été causé par le fait que les wagons avaient été rallongés. Le trafic routier entre Douala et Yaoundé a été coupé le même jour après l’effondrement du Pont sur la rivière Manyai, une localité située à 60 km de Yaoundé.

Avant la survenue de l’accident, une rumeur dans ce sens avait fait le tour des réseaux sociaux. Edgard Alain Mebe Ngo’o, le ministre des Transports au moment des faits, était allé sur la radio nationale démentir cette rumeur. Malheureusement pendant que le ministre apportait un démenti, la catastrophe était en train de se produire. Quelle coïncidence ? Il était exactement 13h 30 lorsque la tragédie est survenue non loin de la gare ferroviaire d’Eséka, semant stupeur et désolation dans la République. Quelques jours après le drame, une cellule de crise avait été mise en place. Le but de cette cellule était de prendre soin des blessés, de proposer un plan d’assistance pour les familles des victimes. Dans la même mouvance, le président de la République avait mis sur pied une commission d’enquête dirigée par le premier ministre.

Ladite commission avait pour objectif de faire la lumière sur les causes du drame. Cinq mois plus tard, la Commission d’enquête a établi la responsabilité de l’entreprise Camrail sur ce drame. Selon les résultats de l’enquête le chauffeur du train qui avait été placé en garde à vue à la direction de la police judicaire au lendemain du drame était en excès de vitesse. Le président de la république décidait également du déblocage d’une somme d’un milliard F.Cfa pour assister les victimes ainsi que leurs familles.

Les responsables de Camrail ont été traduits devant le tribunal d’Eséka par un Collectifs d’avocats constitué pour représenter les familles des victimes. Le 26 septembre 2018, le tribunal de première instance d’2séka condamnait l’entreprise Camrail pour « homicide et blessures involontaires et activités dangereuse.

Autre mesure prise par le président de la république, est la construction d’un monument en l’honneur des victimes. Les travaux de construction de cet ouvrage ont démarré depuis plus de trois ans. A en croire au maire de la commune d’Eséka, l’ouvrage est actuellement abandonné dans une broussaille.

source: Le jour n°3282

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Camrail : Train express, le grand bluff

Camrail : Train express, le grand bluff

L'opinion publique et de nombreuses associations de consommateurs s'insurgent contre la qualité approximative des wagons voyageurs mis en service le 29 avril 2021 sur le tronçon Douala-Yaoundé. Une incurie cautionnée par le ministre des Transports. Deux jours après le lancement du train express reliant Douala à Yaoundé, Camrail annonçait qu’un accident était survenu le 1er mai 2021 au Pk 278+500,...

Alors que les familles attendent toujours leurs indemnisations : Camrail relance l’intercity Douala – Yaoundé

Alors que les familles attendent toujours leurs indemnisations : Camrail relance l’intercity Douala – Yaoundé

Un voyage d'essai de la nouvelle offre de transport de passagers par voie ferrée effectué ce  29 avril 2021.   "Nous avons effectué plusieurs tests techniques avant. Il ne restait plus que cet essai avec le ministre des Transports ». Hamadou Bakary, directeur des installations fixes à la Cameroon Railways (Camrail), semble serein, alors que le train à bord duquel...

Mise en place d’un nouveau système électoral : Maurice Kamto, Cabral Libii et Patricia Tomaino Ndam Njoya créent une plateforme républicaine

Mise en place d’un nouveau système électoral : Maurice Kamto, Cabral Libii et Patricia Tomaino Ndam Njoya créent une plateforme républicaine

Ces leaders de partis politiques de l’opposition ont signé ce 1er avril 2021, un communiqué qui annonce la création d’une plateforme républicaine, pour travailler sur la mise en place d’un système électoral nouveau ou amendé pour la stabilité et la prospérité du Cameroun.   Maurice Kamto, Cabral Libii, Joshua Osih, Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, Pierre Nkwemo, Prince Ekosso et...

Cameroun : après le départ en sourdine de Mtn, deux sponsors frappent à la porte du football d’élite

Enfin, les championnats professionnels reprennent ce weekend

Le samedi 27 février 2021, le championnat Elite Two va débuter au stade Omnisport de Yaoundé et le dimanche 28 février, ce sera au tour du championnat Elite One. Dans une correspondance qui date du 24 février 2021, Narcisse Mouelle Kombi le Ministre des Sports et de l'Education physique a tenu Seidou Mbombo Njoya de la mise à sa disposition...