Cameroun Actuel

Yaoundé : la femme d’un pasteur accuse l’hôpital central d’avoir volé l’un de ses bébés

Simone Betsem affirme qu’elle a mené à terme une grossesse gémellaire mais l’hôpital central de Yaoundé ne lui a remis qu’un seul bébé à l’accouchement.

La victime est la femme du pasteur Betsem. Depuis la semaine dernière, elle se rapproche des médias pour raconter son histoire. La femme de pasteur affirme avoir accouché deux enfants parce qu’elle a mené à son terme une grossesse gémellaire. Elle a fait des échographies qui ont révélé qu’elle attendait deux bébés. La dernière de ces échographies, a même été faite à l’hôpital central de Yaoundé. Et c’est elle qui a révélé les sexes.

Cependant Simone Betsem s’étonne de ce que depuis le 2 octobre 2020 jusqu’à ce jour, l’hôpital central de Yaoundé affirme qu’elle n’a pas eu de grossesse gémellaire. Elle a eu un accouchement par césarienne. Approché par notre confrère Equinoxe Télévision, la femme de pasteur a raconté brièvement ce qui s’est passé le jour de l’accouchement.

«C’est dans l’après-midi que je suis entrée dans le bloc opératoire. On a demandé à tous les membres de ma famille qui étaient présents de s’en aller. Ils voulaient rester au couloir, on leur a dit ‘‘on ne veut voir personne…Avant qu’on ne commence l’opération, poursuit-elle, le médecin m’a demandé ‘‘madame, est-ce que vous aimez partager avec les autres ce que vous avez ?’’ […] Ils m’ont demandé de ne pas les regarder. A un moment, j’ai constaté la disparition de la Major du bloc. Elle est réapparu lorsqu’on refermait mon ventre…«Ils m’ont dit ‘‘madame, vraiment l’échographie vous a trompée. Vous avez un seul bébé. Ils sont allés appeler mon mari pour venir confirmer la présence d’un seul bébé», ajoute encore Mme Betsem.

Simone Betsem et son époux ont décidé de porter plainte. Le Pr Jospeh Fouda ne tient pas à s’exprimer sur cette affaire avant la fin des enquêtes.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

L’Etat essoufflé par les coûts d’hospitalisation des prisonniers

L’Etat essoufflé par les coûts d’hospitalisation des prisonniers

L’Hôpital central de Yaoundé, l’Hôpital général et le Centre hospitalier de la Cnps croupissent sous des factures impayées par le Trésor public des soins administrés aux prisonniers. Une situation qui pousse ces formations hospitalières à se faire payer par les malades au mépris des dispositions légales. C’est une information un peu insolite qui a parcouru la toile en début de...

Mise en place d’un nouveau système électoral : Maurice Kamto, Cabral Libii et Patricia Tomaino Ndam Njoya créent une plateforme républicaine

Mise en place d’un nouveau système électoral : Maurice Kamto, Cabral Libii et Patricia Tomaino Ndam Njoya créent une plateforme républicaine

Ces leaders de partis politiques de l’opposition ont signé ce 1er avril 2021, un communiqué qui annonce la création d’une plateforme républicaine, pour travailler sur la mise en place d’un système électoral nouveau ou amendé pour la stabilité et la prospérité du Cameroun.   Maurice Kamto, Cabral Libii, Joshua Osih, Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, Pierre Nkwemo, Prince Ekosso et...

Cameroun : après le départ en sourdine de Mtn, deux sponsors frappent à la porte du football d’élite

Enfin, les championnats professionnels reprennent ce weekend

Le samedi 27 février 2021, le championnat Elite Two va débuter au stade Omnisport de Yaoundé et le dimanche 28 février, ce sera au tour du championnat Elite One. Dans une correspondance qui date du 24 février 2021, Narcisse Mouelle Kombi le Ministre des Sports et de l'Education physique a tenu Seidou Mbombo Njoya de la mise à sa disposition...

Nécrologie : Bernard Njonga est mort

Nécrologie : Bernard Njonga est mort

Bernard Njonga le président du parti Croire au Cameroun a rendu l'âme hier 21 février 2021 en France. C'est à l'âge de 66 ans que Bernard Njonga décède. La nouvelle de sa mort choque et laisse sans voix ses proches, amis et connaissances. Le président du parti Croire au Cameroun (CRAC) décède des suites de maladie. Il a marqué son...