Cameroun Actuel

L’ONU avertit que l’humanité est à la croisée des chemins. Voici comment Israël peut aider

Un million d’espèces animales et végétales sont actuellement menacées d’extinction, dont 40 % des animaux amphibies, 33 % des coraux, 33 % des mammifères marins et environ 10% des insectes. Les trois quarts de l’environnement terrestre et les deux tiers de l’environnement marin ont été considérablement modifiés par l’activité humaine et d’énormes zones sont devenues désertiques et ont perdu leur fertilité. Les forêts continuent d’être réduites, les stocks de poissons diminuent, la pollution de l’eau, de l’air et du sol se poursuit à un rythme accéléré. Les dommages causés à la biodiversité, à la flore et à la faune continuent avec une telle intensité que les Nations unies avertissent que “l’humanité est à la croisée des chemins” et que la destruction continue des écosystèmes naturels nous met en danger

Face à ces données alarmantes et aux conséquences désastreuses pour notre avenir, le sommet sur la biodiversité a été convoqué fin septembre pour tenter de coordonner un effort mondial commun afin de mettre un terme aux dommages. Les experts des Nations unies affirment que les dommages sont encore réversibles et modifiables si nous décidons d’adopter un certain nombre de changements transformateurs, notamment l’arrêt de la destruction des forêts et des terres et leur réhabilitation, le passage à une agriculture durable, l’utilisation efficace de l’eau, la réduction de la consommation d’aliments d’origine animale tels que la viande et les produits laitiers et le passage à un régime alimentaire à base de plantes, la prévention du changement climatique et la protection et la réhabilitation des systèmes naturels.

C’est une tâche très difficile, surtout si l’on considère que la population mondiale devrait atteindre 10 milliards de personnes d’ici 2050, ce qui augmentera la pression sur les ressources déjà épuisées de la planète. C’est pourquoi nous devrions tous nous demander comment nous pourrions contribuer à prévenir la catastrophe imminente et quels changements nous pouvons apporter aux niveaux individuel, local et national pour améliorer la nature et la biodiversité.

Dans ce contexte, Israël peut apporter une contribution importante en partageant son expérience et ses technologies qui peuvent, d’une part, réduire l’étendue des dégâts et même restaurer la biodiversité et, d’autre part, répondre aux besoins croissants de l’humanité en matières premières, en nourriture, en eau et en énergie. Par exemple, 90 % des eaux usées en Israël sont purifiées, tandis que 80% des eaux usées dans le monde sont rejetées dans les rivières et les océans, causant une forte pollution environnementale qui nuit à la flore et à la faune. Il aurait été possible d’utiliser ces eaux pour l’agriculture ou de faire revivre les rivières et les ruisseaux asséchés et d’éviter le pompage à grande échelle de l’eau de la nature. La prévention des fuites d’eau, la conservation de l’eau, le dessalement et l’utilisation de l’eau salée dans l’agriculture sont tous très avancés en Israël et permettent la conservation des zones humides et l’augmentation des cultures agricoles.

Un autre domaine dans lequel Israël peut apporter sa contribution est l’agriculture, qui permettrait d’augmenter considérablement la production agricole tout en permettant la protection des zones ouvertes et naturelles à grande échelle dans le monde. L’irrigation au goutte-à-goutte, l’agriculture de précision, l’utilisation de systèmes de télédétection et bien d’autres choses encore sont quelques-unes des pratiques utilisées en Israël qui peuvent grandement contribuer à préserver la biodiversité et à répondre aux besoins de la population mondiale en nourriture qui ne cesse de croître.

Israël est également un pionnier mondial dans la production de substituts de protéines animales, ce qui peut également contribuer à réduire la pression sur les systèmes naturels, étant donné que 70% de la surface agricole mondiale totale est utilisée pour l’élevage de bétail destiné à la consommation humaine.  Si les protéines animales pouvaient être remplacées par de la viande cultivée en laboratoire ou par des protéines végétales de haute qualité, de larges pans du monde pourraient être réhabilités, la tendance au changement climatique pourrait être ralentie et la sécurité alimentaire de milliards de personnes renforcée. Israël compte des dizaines de start-up spécialisées dans ce domaine, des instituts de recherche et de développement, et des fonds importants sont collectés pour mettre en œuvre les développements de la recherche.

Des recherches sont également en cours dans le domaine des énergies renouvelables, notamment le développement et l’application à grande échelle de technologies telles que l’efficacité énergétique, le stockage de l’énergie, la maîtrise de l’énergie et bien d’autres encore. Tous ces éléments sont importants et nécessaires pour atténuer la crise climatique.

Israël, qui fait face à des conditions climatiques extrêmes depuis sa création il y a 70 ans, a développé un large éventail de technologies, de capacités et d’expériences qui peuvent grandement aider le monde à réduire la perte de biodiversité et à s’orienter vers sa restauration et son renouvellement. Israël sera heureux de partager son expertise dans ces domaines, car la nature ne reconnaît pas les frontières humaines et le problème de la destruction de la biodiversité est un problème humain universel qui exige une coopération internationale totale.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

30 000 milliards de dollars pour sauver la planète

30 000 milliards de dollars pour sauver la planète

Ce sont des fonds souverains destinés à secourir l’environnement et accélérer la transition mondiale vers une économie neutre en carbone où les populations et la planète pourront prospérer ensemble. Un groupe de travail a été mis en place pour accélérer les efforts d’analyse et de prise en compte des risques et opportunités liées au changement climatique. One Planet sovereign wealth...

Explosion de Bata : comment l’Israël a volé au secours de la Guinée Equatoriale

Explosion de Bata : comment l’Israël a volé au secours de la Guinée Equatoriale

Le dimanche 7 mars dans la ville de Bata en Guinée équatoriale, d'énormes explosions se sont produites dans un camp militaire. A l'époque, les autorités équato-guinéennes n'étant pas certaines de l'origine et de la cause de ces explosions, aucune déclaration hâtive n'a été faite. Ce n'est que le lendemain que les dégâts causés par les explosions ont été constatés et...

Réchauffement climatique : Israël, leader en matière d’innovation climatique

Réchauffement climatique : Israël, leader en matière d’innovation climatique

Aujourd'hui plus que jamais, le monde éprouve un besoin croissant de solutions pratiques et technologiques pour faire face à la crise climatique. Quelles propositions et solutions Israël - qui fait partie des principaux leaders dans les domaines de l'innovation climatique, peut-il apporter vis-à-vis des besoins essentiels à la prospérité et à la survie de l'humanité, alors que la crise environnementale...