Cameroun Actuel

Elections régionales : Maurice Kamto annonce de gigantesques manifestations

Ces manifestations qui seront initiées par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, vont débuter à partir du 22 septembre 2020.

Visiblement, Maurice Kamto compte mettre à exécution la menace de lancement d’un nouveau Plan de résistance nationale, qu’il a évoqué en conférence de presse le 24 août 2020. Après que Paul Biya le Président de la République ait convoqué les collèges électoraux pour l’élection des conseillers régionaux, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018 a d’abord suspendu son parti politique le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) de toute participation aux débats radiophoniques et télévisés. Cette décision a été prise le 7 septembre 2020. Des heures après qu’elle ait été rendue publique, le Mrc a annoncé la tenue de gigantesques manifestations dès le 22 septembre prochain.

Il faut rappeler que Maurice Kamto a refusé l’organisation des élections régionales et de toutes autres, du fait de la crise anglophone et le code électoral. Le leader du Mrc a souhaité que la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest se résolve. Il a voulu également qu’il y ait une réforme du code électoral.

Les conditions posées par Maurice Kamto au gouvernement n’ont donc pas été respectées. Cependant, Paul Atanga Nji le Ministre de l’Administration territoriale en conférence de presse a mis en garde, en considérant la menace de Maurice Kamto.

«Je tiens une fois de plus à rappeler que l’Administration territoriale est chargé du maintien de l’ordre, de la protection des personnes et de leurs biens, de l’encadrement des activités des partis politiques, des ONG, entre autres. Aucun écart de comportement ne sera toléré de quelque parti politique que ce soit et de qui que ce soit », a lancé Paul Atanga Nji devant la presse à Yaoundé.

 

 

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Manœuvres : turbulence à la présidence de la République

Manœuvres : turbulence à la présidence de la République

Agissant sous la coupole, la férule du président de la République Paul Biya qui prétendument en assure la couverture par le biais de « ses directives », « ses hautes instructions », « son haut accord » que personne ne peut vérifier, le Minetat/Sgpr qui fait la pluie et le beau temps, règne en maître et dicte sa loi. «...

Ramadan 2021 : le Conseil camerounais du croissant lunaire n’a aucune légitimité – Gouvernement

Ramadan 2021 : le Conseil camerounais du croissant lunaire n’a aucune légitimité – Gouvernement

Selon le ministère de l'administration territoriale, cette organisation ne bénéficie d'aucune légitimité pour annoncer le début ou la fin du jeun du Ramadan.  Mardi, la Commission nationale du croissant lunaire a informé les musulmans du Cameroun - par voie de communiqué - que la lune devant marquer la fin du jeûne de Ramadan 2021, n’a été aperçue nulle part sur...

Paul Biya reçoit  à Etoudi, Abdelkerim Deby, envoyé spécial du Conseil militaire de transition  tchadien

Cameroun – Tchad : un émissaire pour informer Paul Biya de la situation à Ndjamena

Le Cameroun et le Tchad ne sont pas seulement deux pays voisins partageant une longue frontière commune. Ils sont également liés par l'Histoire. De part et d’autre-de la frontière que ces pays d'Afrique centrale partagent, sont installées des populations partageant parfois les mêmes langues, us et coutumes et qui, aujourd'hui, sont séparées par les frontières héritées de la colonisation. Ainsi...