Cameroun Actuel

Elections régionales : Maurice Kamto menace d’appeler au départ de Paul Biya

Maurice Kamto le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun fait savoir qu’il mettra sa menace en exécution si les élections régionales sont organisées.

Si les élections régionales annoncées le 9 février 2020 par le Chef de l’Etat Paul Biya venaient à être organisées, Maurice Kamto le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) affirme qu’il relancera un nouveau plan de résistance nationale. Et plus encore, il lancera un appel au départ de Paul Biya. Pour lui, dans le contexte actuel des choses, aucune élection ne doit être organisée au Cameroun.

«Organiser des élections régionales ou toute autre élection politique dans ces conditions ne serait rien moins qu’un mépris supplémentaire des préoccupations constantes des Camerounais et des suggestions réitérées des partenaires internationaux de notre pays. Aussi, j’annonce que toute convocation du corps électoral par le gouvernement illégal et illégitime de Yaoundé, avant la prise en compte et une mise en application effective des deux exigences rappelées ci-dessus, emportera AUTOMATIQUEMENT lancement d’une gigantesque campagne nationale d’APPEL AU DÉPART PUR ET SIMPLE DE M. PAUL BIYA DU POUVOIR, sans qu’il y ait besoin d’attendre une nouvelle communication à cet égard», a déclaré Maurice Kamto hier 24 août 2020 en conférence de presse.

Le président national du Mrc rappelle au peuple camerounais, que dans son appel à mobilisation générale et à la vigilance du 1er juin 2020, il lui demandait de se tenir prêt pour dire non de façon pacifique au régime, au cas où il convoque le corps électoral pour n’importe quelle élection. Cette demande restera d’actualité jusqu’à ce que le régime procède à la résolution de la crise anglophone par un cessez-le-feu et l’ouverture d’un vrai dialogue inclusif. L’autre condition est la réforme consensuelle du système électoral.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Manœuvres : turbulence à la présidence de la République

Manœuvres : turbulence à la présidence de la République

Agissant sous la coupole, la férule du président de la République Paul Biya qui prétendument en assure la couverture par le biais de « ses directives », « ses hautes instructions », « son haut accord » que personne ne peut vérifier, le Minetat/Sgpr qui fait la pluie et le beau temps, règne en maître et dicte sa loi. «...

Paul Biya reçoit  à Etoudi, Abdelkerim Deby, envoyé spécial du Conseil militaire de transition  tchadien

Cameroun – Tchad : un émissaire pour informer Paul Biya de la situation à Ndjamena

Le Cameroun et le Tchad ne sont pas seulement deux pays voisins partageant une longue frontière commune. Ils sont également liés par l'Histoire. De part et d’autre-de la frontière que ces pays d'Afrique centrale partagent, sont installées des populations partageant parfois les mêmes langues, us et coutumes et qui, aujourd'hui, sont séparées par les frontières héritées de la colonisation. Ainsi...

Paul Biya reçoit  à Etoudi, Abdelkerim Deby, envoyé spécial du Conseil militaire de transition  tchadien

Transition au Tchad : Ndjamena sollicite l’expérience et l’expertise de Yaoundé

Le chef de l’Etat a reçu vendredi dernier un émissaire du Président du Conseil militaire de transition du Tchad. Outre les questions sécuritaires, les deux parties ont échangé sur les pistes d’un retour à l’ordre constitutionnel apaisé, gage de stabilité dans la sous-région. Depuis le décès le 20 Avril dernier du Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, le regard du...