Connect with us

Cameroun Actuel

Révélations à scandale au Cameroun : le point de vue de David Eboutou

Analyses

Révélations à scandale au Cameroun : le point de vue de David Eboutou

Révélations à scandale au Cameroun : le point de vue de David Eboutou

Dans une tribune intitulée «sortir l’Etat de la main de la pègre», David Eboutou défenseur des droits de l’homme apporte des explications aux révélations scandales qui sont servies aux Camerounais, ces derniers jours. En moins de deux mois, certains échanges téléphoniques de l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga le président directeur général du groupe L’Anecdote ont été mis en circulation sur la toile. De ces échanges téléphoniques, on n’a pu noter la proximité qui existe parfois entre les hommes représentant les institutions du pays et des particuliers.

Ci-dessous la tribune de David Eboutou

L’actualité en cours faite de révélations à scandales ne devrait surprendre que ceux qui n’ont pas pris soin de comprendre le Cameroun ou, du moins ,ce qu’il en est de ce pays, depuis au moins une vingtaine d’années.

Charles Ateba Eyene,un compatriote parti très tôt en avait conclu que :  » Le Cameroun était une véritable mafia ». Pour comprendre l’assertion de ce dernier, il ne faut pas particulièrement avoir des prérequis en sciences politique ou quelques rudiments de sociologie pour en arriver à cette conclusion.

L’évidence est que ce pays a commencé à péricliter après qu’une génération d’individus, mieux ,de  » créatures  » aux Pédigrées controversés et souvent aux curriculats studiorum inexistants en sont venus à se substituer à l’État en s’arrogeant les postures qui lui sont dévolues.

Au fond,et il faut le dire tout de go,ce qui se passe, se vit,s’entend et se voit n’a pour seul objectif que l’argent. L’élite aux affaires ne vit que pour cet objectif. Toutes les batailles futiles que les uns et les autres se livrent en ce moment telle dans une mafia sicilienne ne trouve son postulat que dans le contrôle et le partage du butin d’État dont certains en jouissent du fait des fonctions stratégiques qu’ils occupent au sein de l’appareil gouvernant.

Par cette conjoncture d’incertitudes, ceux qui en tirent le plus profit et, l’actualité le prouve, sont ces collaborateurs, proches ou lointains du Président de la République (et leurs entourages ) dont le privilège de la proximité attire des abeilles en quête de miel.

Dans le soucis de perpétuer leurs biens mal acquis et assurer des beaux jours jusqu’à leurs arrières petits-enfants, ils n’hésitent pas souvent à s’associer à la pègre. À coups de prête-nom et de tours de passe-passe, ils finissent par former des alliances objectives où se mêlent et s’entremêlent vices et vicissitudes tous azimuts.

Dans cette entreprise vorace et boulimique dont l’addiction pourrait relever de la psychopathie,leur appétence à l’enrichissement ne rencontre la lucidité de la réalité qu’au moment où le monstre fabriqué pour garantir leurs intérêts, décide de se retourner contre eux,ses propres manufacturiers.
La suite est connu…C’est en ce moment que le peuple découvre la face hideuse de ces hommes d’État qui au fond n’auront toujours été que des hommes de paille et de pacotille !

Cette race « chanceuse » dont la nature a gratifié de la proximité chaleureuse d’avec l’hégémon central mais, qu’ils auront bradé par leurs instincts charnels et purement grégaires…

À coups de bluff,d’impostures,de corruption,de concussion, de compromission ,de trafics d’influence, d’arnaques, de filouterie, de marchandages de postes,de livraison de marchés publics,etc..leur caution n’aura été que le nom du Président de la République, traîné à toutes les sauces! Le pauvre!

Cependant, et, aussi étonnant que cela puisse sembler, leur amnésie les aura fait oublier que l’hégémon central est resté un aristocrate dans l’âme.Il ne s’accommode pas des amitiés prévalues de la pègre morale. Il a toujours été élitiste et ne sortira pour rien de ce confort psychologique qui le distancie de ces crétois qui s’illusionnent de leurs propres rêveries.

L’épilogue sera brutal.

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Analyses

To Top
shares