Connect with us

Cameroun Actuel

Cameroun : le pays veut chasser le sida, hors des campus

Santé

Cameroun : le pays veut chasser le sida, hors des campus

Cameroun : le pays veut chasser le sida, hors des campus

Validé mercredi dernier à Yaoundé, le document vise d’ici 2023 à réduire les nouvelles infections dans les universités et les Instituts privés du pays.

Contrer toute nouvelle infection au VIH dans les universités et Instituts privés. Le Plan sectoriel de lutte contre les Ist/sida du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup) vise à tordre le cou à cette pandémie dans les institutions universitaires du pays. Le document a été adopté par le Minesup et le Comité national de lutte contre le sida mercredi dernier. C’était au cours des assises présidées par Wilfred Gabsa, secrétaire général de ce département ministériel.

Ce plan de lutte contre le sida du Minesup court sur la période 2020-2023. Un accent est mis sur la prévention et le dépistage précoce. Selon Guy Patrice Beling Nkoumba Elemva, sous directeur de la santé, des sports universitaires, des activités socioculturelles et des loisirs au Minesup, les centres médico-sociaux et les infirmeries universitaires publiques et privées, seront dotés d’un dispositif permanent de dépistage et de traitement des cas éventuels.

En dehors de la sensibilisation, ce plan vise également la réduction de 60% de nouvelles infections en milieu universitaire et dans les services centraux. Mais aussi la baisse de la mortalité et de la morbidité liées au VIH. Il ambitionne par ailleurs de ramener à sa plus simple expression, la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH. L’amélioration de la qualité de la gouvernance de la réponse universitaire est aussi visée. Sur le terrain, le plan sera mis en œuvre par des activités au niveau des services centraux et dans les universités.

Ces activités seront coordonnées par un comité de coordination central et des comités locaux dans les universités et les Instituts privés. Comme l’a ajouté notre source, cette opération est la contribution du Minesup à l’atteinte des objectifs du Plan stratégique national de prévention des Ist/VIH, chez les adolescents et les jeunes.

Dans ce ministère, ce plan n’est pas le premier en matière de lutte contre le sida. Le département ministériel s’est doté d’un tel document en 2015. Mais sa mise en œuvre n’a pas connu les effets escomptés. C’est pour cette raison que sa révision a été engagée. Comme l’a expliqué le Sg du Minesup, le diagnostic établi leur a permis d’élaborer de nouvelles orientations visant à rendre l’action sur le terrain plus efficace et plus visible. Mercredi dernier, il s’agissait pour l’équipe de vérifier si tous les amendements avaient été intégrés dans le nouveau plan, avant de le valider. Ce qui a été fait.

Source : Cameroon Tribune

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Santé

To Top
shares