Connect with us

Cameroun Actuel

Crise Anglophone : Ayuk Tabe annonce des négociations avec Biya pour un cessez-le-feu

Politique

Crise Anglophone : Ayuk Tabe annonce des négociations avec Biya pour un cessez-le-feu

Crise Anglophone : Ayuk Tabe annonce des négociations avec Biya pour un cessez-le-feu

Le président virtuel de la République d’Ambazonie vient de pondre une déclaration à ce sujet.

Vers une fin de la guerre dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ? La réponse à la question peut-être l’affirmative. Dans une déclaration que vient de publier ce vendredi 3 juillet 2020, le président de la République virtuelle Sisiku Ayuk  Tabe incarcéré à la prison centrale de Kondengui annonce des lendemains meilleurs.

«Hier, 2 juillet 2020, neuf des nôtres, avons été invités, et nous sommes entretenus avec une équipe du Gouvernement de la République du Cameroun, à propos de l’initiative d’un cessez-le-feu, suite à l’appel des Nations-Unies. Les termes sont en discussion, et nous informerons les Ambazoniens une fois que des progrès significatifs seront faits», peut-on lire sur la page Facebook de Jean Francois Channon, le directeur de publication du quotidien Le Messager.

Dialogue

 Dans la foulée, l’on découvre que les séparatistes restent campés sur leur position. Notamment celle de la partition du pays. «Soyez rassurés que nous restons sur notre objectif de restauration de l’indépendance de notre nation», précise Ayuk Tabe dans le communiqué repris par le patron du journal de feu Puis Njawé. L’initiative de cessez-le-feu de Yaoundé fait suite aux multiples appels allant dans ce sens lancés par certains organismes internationaux de défense des droits de l’homme.

Notamment, l’Organisation des Nations-Unies (ONU). Sur le terrain, les combats entre les groupes séparatistes et l’armée camerounaise continuent. Chaque jour, des nouvelles personnes sont tuées. A dire que le Grand dialogue national convoqué par Paul Biya, le président de la République du Cameroun en octobre 2019 ne porte pas ses fruits. Plus que jamais certains observateurs de notre landerneau politique estiment qu’il faut encore un autre dialogue pour mettre fin à cette crise qui perdure depuis quatre ans maintenant.

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Politique

To Top
shares