Connect with us

Cameroun Actuel

Cameroun : l’aéroport de Bertoua affiche ses habits neufs

Economie

Cameroun : l’aéroport de Bertoua affiche ses habits neufs

Cameroun : l’aéroport de Bertoua affiche ses habits neufs

Même si la compagnie aérienne nationale ne dessert pas l’escale de la capitale régionale de l’Est, cette infrastructure dispose désormais d’un arsenal susceptible d’accueillir des appareils de grand calibre.

La voie aérienne est l’un des moyens d’accès dans la région de l’Est et l’aéroport de Bertoua qui était dans un passé très récent dans un état critique semble revivre. Bâtie sur une superficie de 906 hectares, l’infrastructure connait en ce moment une cure de jouvence. L’aéroport de troisième catégorie a déjà retrouvé son allure d’antan, alors même que les travaux d’aménagement continuent.

Sur le site l’on découvre une animation de ruche ponctuée de coups de marteaux : «C’est la réfection générale et les ouvriers travaillent sans relâche pour respecter les délais», nous confie Sylvain Waga, responsable des équipements et des infrastructures à l’aéroport de Bertoua. L’aérogare est un imposant bâtiment en grande partie vitré. L’infrastructure est aujourd’hui dotée d’une salle d’embarquement ultramodeme, d’une capacité de 120 places assises, d’une salle VIP, deux blocs toilettes.

Matgenie

Deux comptoirs d’enregistrement sur les trois prévus sont en état de recevoir les clients et derrière cela, le couloir de la salle de bagages à expédier ouvre ses portes. Une piste en latérite de 1800m de long et 45m de large orientée 17/35. Nids de poule et dos d’ânes sont inexistants sur la piste en latérite qui est jalonnée de 80 points de repérage peints en blanc vif. Cette piste a été reprofilée par le Matgenie, qui vient d’achever son 3ème entretien annuel, assorti du dégagement des abords de la piste pour assurer une bonne visibilité lointaine rendant efficace l’intervention des équipes de secours sur la piste.

« Bien que notre piste soit en latérite, cela ne pose aucun problème pour les avions », rassure Gabriel Samba, le directeur de l’aéroport de Bertoua. Dans l’enceinte de l’aérogare, on peut apercevoir des chariots à bagages bien rangés, des connes d’orientation et les calles de stabilisation des avions soigneusement parqués dans un coin. La tour de contrôle a été entièrement renouvelée en équipement par une société canadienne. Les véhicules d’assistance au sol sont tous neufs et prêts à servir.

Exploitation

« Cet aéroport est un aéroport de dégagement, c’est-à-dire en cas de saturation de l’aéroport de Yaoundé, Bertoua est automatiquement mis à contribution, mieux encore, Bertoua est capable d’accueillir promptement tout avion en détresse. Nous sommes donc bien équipés pour accueillir tous les vols ici », indique avec assurance Gabriel Samba. Durant l’année 2019, la navigation était au rabais car seuls les vols quotidiens de Geotec (une société sud-africaine de recherche minière), ceux des sociétés forestières, des aéronefs du ministère de la Défense et de certains particuliers ont été accueillis.

Au niveau de l’assistance au sol, l’autorité aéronautique est bien, équipée pour assister les avions avec des camions sécurité incendie, des flyco nouvelle génération. L’aéroport dispose d’une autonomie en eau d’une capacité de 12000 litres.

Un tel investissement en infrastructures et en équipement laisse les populations dans l’interrogation quant à l’absence des vols de la compagnie nationale dans la région de l’Est alors même que Camair-co dessert des escales a priori moins rentables que l’aéroport de Bertoua.

Source Le Jour

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Economie

To Top
shares