Cameroun Actuel

Paul Eric Kingue : « ce sont les gars de Kamto qui ont piraté le compte Facebook d’Elecam »

Ce dimanche 28 juin 2020, le maire de la commune d’arrondissement de Njombe-Penja est l’invité de face à l’actualité sur Stv.

Sur le plateau de l’émission, l’ex-directeur de campagne du président du Mrc continu de cracher du feu sur ce dernier.  « J’aurai voulu ne pas parler de Kamto ce soir.  Je suis entrain de mettre sur pied un livre sur mes 10 mois de prison avec Kamto. Mon alliance avec le MRC est la pire des expériences que j’ai connues dans ma vie. Je la maudis », explique l’homme politique d’entrée de jeu.

Pour l’actuel maire de Njombe-Penja, il ne regrette en rien sa séparation avec le candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun.  « Si j’avais continué à suivre Kamto, je serais un homme complètement perdu », explique ce dernier. Par la suite, il poursuit,  « l’alliance avec Kamto a été la pire erreur de ma vie, je voudrais demander  pardon à tous ceux qui ont cru en moi. Je n’ai pas regretté pour avoir fait 08 ans de prison, mais j’ai regretté d’avoir fait 10 mois avec Kamto»

Agitation

Selon  Paul Eric Kingue, « la politique ce n’est pas l’agitation dans la rue ». il dit mieux connaitre Kamto que sa propre épouse. « J’ai vécu avec Kamto pendant 10 mois dans une chambre, je ne suis pas sûr qu’avec Julie (épouse Kamto Ndlr) il a été passé ce temps dans la chambre. Donc je le maîtrise suffisamment »

« Si j’étais président de la république, je ferai sortir une loi à l’Assemblée pour dire qu’après 68 ans ont ne peut plus être candidat à une élection. Depuis que Kamto est en politique, on vit tellement de conneries. Ce sont ses gars qui ont piraté le compte Facebook d’Elecam. Ils sont les champions dans le faux et mensonges…Il y a un qu’on appelle Nzui Manto et J.Remy Ngono», conclut P.E. Kingue.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Les classements des établissements aux examens de l'Obc viennent d'être rendus publics par ordre d'enseignement. C'est par ordre d'enseignement sur le plan national et régional que le palmarès des établissements aux examens de l'Office du baccalauréat du Cameroun (Obc), session 2020 vient d'être rendu public. Contrairement aux précédentes publications, le document ne présente pas de classement général de tous les...

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Les inégalités sociales, les injustices et la corruption, sont quelques engagements que le prélat veut préserver après le décès de l’archevêque émérite de Douala.. Le prélat lors de l'inhumation du Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, a saisi l'occasion, pour rappeler le rôle important qu'a joué l'archevêque émérite de Douala, pour le développement socio politique du Cameroun. Véritable chantre...

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Les populations de cette commune font face à des difficultés d'approvisionnement. Robinets à sec à Febe village. Nous sommes dans la commune de Yaoundé II. Ici, les populations n'ont pas vu l’eau couler depuis plusieurs mois. Le précieux liquide qui aide à la survie coule d'une source dans un bas-fond du quartier. C'est l'un des rares points d'approvisionnement en eau...

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Cette situation est due à l’occupation anarchique des trottoirs par les commerçant: et les motocycles. Circuler à Etoudi est un parcours de combattant. A pieds comme à voiture, la circulation est loin d’être fluide. Le pourcentage de se voir marcher dessus est très élevé. La chaussée et le trottoir se confondent sous les yeux indifférents des vendeurs ambulants et à...