Cameroun Actuel

Lutte contre le COVID-19 au Cameroun : les réfugiés centrafricains à l’abri

Le HCR et ses partenaires conjuguent leurs efforts pour protéger les populations avec la mise sur pied de plusieurs actions concrètes. Les bénéficiaires sont les populations réfugiées et les personnes vulnérables des communautés autochtones issus des différents sites d’accueil dans les Régions de l’Est, l’Adamaoua et du Nord du pays.

Le HCR et son partenaire Lutheran World Federation (LWF), ont entrepris la production d’environ 300 000 masques réutilisables pour les réfugiés et les personnes vulnérables des communautés hôtes dans différents sites d’accueil des régions de l’Est, Adamaoua et du Nord.  Après l’annonce de premiers cas testés positifs au Covid19 au Cameroun, le HCR et ses partenaires ont dû revoir la stratégie de mise en œuvre des activités.

En charge de la mise en œuvre du projet dénommé, «Assistance en Livelihood & Inclusion Économique, Éducation, Coexistence pacifique, Environnement et Énergie en faveur des réfugiés Centrafricains », Le partenaire LWF ne s’est pas soustrait à cet exercice. Les formations professionnelles et bien d’autres activités ont été suspendues le temps de la crise au profit de la fabrication des masques et du savon.

Pour la production des masques, LWF a eu recours à l’expertise d’anciens apprenants bénéficiaires réfugiés de la formation professionnelle en couture et des volontaires de la population locale. Aux camps des réfugiés centrafricains du village Timangolo, dans le département de la Kadey à l’Est du pays, des jeunes ont été mobilisés pour la circonstance. A la maison de la femme, des jeunes volontaires des deux sexes, s’activent à la fabrication des masques de protection. Une activité qui leur permet de gagner leur vie à travers cette activité génératrice de revenus.

La Sous Délégation du HCR à Bertoua, a entrepris le 19 mai dernier,  un certain nombre d’actions et mesures pour lutter contre le COVID-19 dans sa zone opérationnelle. A cet effet, une opération de distribution gratuite des masques aux réfugiés et personnes  vulnérables de la population hôtes dans les localités de Lolo, Mbilé, Timangolo, Ngarissingo, Gado, Ngam et Borgop abritant les sites aménagés et les localités à forte concentration des réfugiés notamment Mandjou et Touboro en cours de mise en œuvre.

En outre, bien que des cas testés positifs n’ont pas été déclarés dans les sites aménagés, et au vue de la montée exponentielle des cas dans la région, des structures de quarantaine et d’isolement sont mises sur pied pour assurer la prise en charge des éventuels cas dans lesdits sites.

Le HCR travaille étroitement avec les structures étatiques  et les autres agences afin de limiter la propagation de la maladie à corona virus et faciliter la prise en charge des cas testés positifs dans les Régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord.

Implication des volontaires

Mansour, réfugié et ancien apprenant travaillant dans un atelier de couture à Mandjou en fait partie. Il a réussi à convaincre ses collègues de se joindre à la cause. Formé en 2016 par LWF, c’est aujourd’hui en expert qu’il apporte son soutien à la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus. Il est accompagné dans sa tâche par Abdoulaye, jeune camerounais qui espère voir ses frères revêtir le masque qu’il a cousu. En 5 jours, l’équipe a déjà réussi à produire 2500 masques.

A une centaine de mètres de là, nous retrouvons un groupe de femmes très actives dans l’Espace Sûr pour Femmes et Adolescentes géré par l’ONG International médical Corps (IMC). Elles aussi ont choisi de consacrer leur temps à la production desdits masques. « Ici, le travail se fait à la chaine », nous explique Fodjou Judith, la responsable du centre.  « Certaines coupent, d’autres assemblent les tissus, ensuite un groupe les cousent, d’autres les retournent. Une fois le masque achevé, les autres s’occupent à les laver, les repasser et les empaquètent » indique-t-elle.

En plus de la réduction de la propagation de la maladie, le projet revêt également un aspect économique. Les membres de la task force reçoivent une rémunération qui leur permet de subvenir aux besoins de leurs familles et contribuent à leur autonomisation. Depuis le 1er mai dernier, plus de 50 000 masques ont été produits par les différentes équipes.

La distribution quant à elle se fait  progressivement tout en respectant les mesures de la distanciation dans les localités de Lolo, Mbilé, Timangolo, Ngarissingo, Gado, Ngam et Borgop abritant les sites aménagés et les localités à forte concentration de réfugiés notamment Mandjou, et Touboro.

Pour rappel, la situation épidémiologique dans la Région de l’Est  à la date du  24 mai 2020  fait état d »une évolution fulgurante de la pandémie. Nos sources indiquaient 14 nouveaux cas confirmés pour un total cumulés de  251 patients. On indiquait une file active de  223 cas, soit 22 guéris et 6 décès.

Les villes suivantes sont touchées : Bertoua(172), Abong-Mbang (69), Ndélélé(02), Garoua-Boulai(06), Mbang(01) et Batouri(01). Dieu merci, la Région de l’Est qui abrite plus 180 000 réfugiés centrafricains n’a encore enregistré aucun cas positif dans les différents sites d’accueil.

Gustave Epok

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...