Cameroun Actuel

Martin Camus Mimb : « c’est quoi le crime de charlotte Dipanda? »

Dans un texte sur son compte Facebook, le journaliste directeur général de Radi Sport Info, une chaîne privée émettant depuis Douala au Cameroun, ne comprend pas pourquoi la dernière sortie de Charlotte Dipanda fait polémique.

En effet, le 22 mai 2020, Charlotte Dipanda, la virtuose de la musique camerounaise est l’invité d’une émission diffusée sur la Voix de l’Amérique. L’artiste profite alors de cette tribune pour évoquer la situation sociopolitique au Cameroun. Selon Charlotte Dipanda, les dirigeants camerounais actuels doivent céder la place à la nouvelle génération.

Sur la toile camerounaise, chacun y va de sa grille de lecture selon son appartenance politique, pour qualifier la sortie de l’artiste. Selon Martin Camus Mimb, Charlotte Dipanda a tout simplement donné son opinion comme camerounaise. Voici, l’intégralité du point de vue du journaliste sur son compte Facebook :

« Je pose la question aux camps qui s’affrontent pour un avis banal, au sujet d’un principe démocratique élémentaire: l’alternance. S’il y a un seul individu qui n’y pense pas, il doit accepter qu’il ait un souci. Comment arrivez-vous à mettre les chaînes sur la pensée ou sur la réflexion. Et ceux qui semblent acclamer Charlotte, et ceux qui veulent la pendre, elle ne s’adresse à personne d’entre vous. Elle parle comme n’importe qui devrait parler.

 Quel est ce pays où la moindre déclaration doit être récupérée par un camp et combattue par un autre? Même dans les cours d’introduction à la philosophie des classes terminales, l’alternance des régimes ou les formes de l’état sont des lignes de réflexion sans importance. Réfléchir sur ce qu’on doit être dans cinq, dix ou vingt ans, est une marque de grandeur. Parler d’alternance est tabou à ce point? Et pourquoi il y a donc les élections ?

Ce n’est pas synonyme de putsch ou d’insurrection ! Laissez la tranquille. Quand pour montrer votre érudition vous citez souvent André Gide “si la graine ne meurt, elle ne peut germer”, vous pensez qu’il s’agit de quoi? D’une simple question de cycles et donc d’alternance. C’est quoi cette vie où personne n’a le droit de faire une réflexion, sauf ceux qui sont entrés par effraction dans la vie publique et qui pensent avoir des agrégations en politique ?

 Mais je vous comprends dans ce pays. Vous avez balisé l’espace, tel qu’être sportif ou artiste, c’est être cons. Ils doivent vous donner des procurations pour parler. Dès qu’ils parlent, ils doivent passer à la guillotine. Vous ne pouvez pas nous prendre en otage dans vos camps. On parle…on parlera…et nous ne sommes d’aucun parti politique. Que chacun se serve des réflexions ponctuelles qui peuvent l’aider, mais jamais ne pense qu’il va nous recruter.

Votre politique politicienne qui pue la haine ne nous intéresse pas. Demandez-vous juste pourquoi c’est à Charlotte qu’on a tendu le micro et pas à Bobolo Bass..qui émarge plus qu’elle ici aux registres falsifiés des droits d’auteurs ? Applaudissez ou pleurez, elle n’appartient à personne. Elle a sa conscience. Laissez la tranquille ».

Nsang Nkong

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Les classements des établissements aux examens de l'Obc viennent d'être rendus publics par ordre d'enseignement. C'est par ordre d'enseignement sur le plan national et régional que le palmarès des établissements aux examens de l'Office du baccalauréat du Cameroun (Obc), session 2020 vient d'être rendu public. Contrairement aux précédentes publications, le document ne présente pas de classement général de tous les...

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Les inégalités sociales, les injustices et la corruption, sont quelques engagements que le prélat veut préserver après le décès de l’archevêque émérite de Douala.. Le prélat lors de l'inhumation du Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, a saisi l'occasion, pour rappeler le rôle important qu'a joué l'archevêque émérite de Douala, pour le développement socio politique du Cameroun. Véritable chantre...

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Les populations de cette commune font face à des difficultés d'approvisionnement. Robinets à sec à Febe village. Nous sommes dans la commune de Yaoundé II. Ici, les populations n'ont pas vu l’eau couler depuis plusieurs mois. Le précieux liquide qui aide à la survie coule d'une source dans un bas-fond du quartier. C'est l'un des rares points d'approvisionnement en eau...

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Cette situation est due à l’occupation anarchique des trottoirs par les commerçant: et les motocycles. Circuler à Etoudi est un parcours de combattant. A pieds comme à voiture, la circulation est loin d’être fluide. Le pourcentage de se voir marcher dessus est très élevé. La chaussée et le trottoir se confondent sous les yeux indifférents des vendeurs ambulants et à...