Connect with us

Cameroun Actuel

Plaidoyer pour la création d’une direction de la pharmacopée traditionnelle africaine à l’OMS

Santé

Plaidoyer pour la création d’une direction de la pharmacopée traditionnelle africaine à l’OMS

Plaidoyer pour la création d’une direction de la pharmacopée traditionnelle africaine à l’OMS

Le projet qui vient d’être présenté aux dirigeants africains est porté par Hyacinthe Mba Mbo, maire honoraire de la commune d’Ambam dans le département de la Vallée du Ntem, Région du Sud-Cameroun.

C’est sur la base des performances et des prouesses des africains dans le cadre de la crise sanitaire du covid-19 que Hyacinthe Mba Mbo formule son argumentaire. Il estime que le monde entier doit désormais reconnaitre les valeurs du continent noir. Ceci à travers la création sans délai d’une direction de la pharmacopée africaine au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Dans une lettre ouverte qu’il adresse au président malgache et à tous les chefs d’États et de gouvernements membres de l’Union Africaine, Hyacinthe Mba Mbo leur suggère d’adopter à la prochaine Assemblée Générale de l’ONU une résolution pour la création d’une direction de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle au sein de l’OMS.

Pour Hyacinthe Mba Mbo, porteur du projet, « en effet, longtemps considérée comme objet des Relations Internationales, le moment est venu pour l’Afrique d’affirmer son leadership au sein du concert des nations et de se positionner ainsi comme un acteur majeur des Relations Internationales ».

Des arguments de poids

Il est évident que la crise sanitaire que le monde entier traverse en ce moment du fait de la pandémie du covid-19 va obligatoirement se solder par la reconfiguration du monde et l’établissement d’un nouvel ordre mondial. Dans cette perspective, le covid-organics de Madagascar, le Ngul Betara des Ekangs d’Afrique Centrale et plusieurs autres protocoles composés par des professionnels de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle africaine sont tous considérés comme une panacée. A la pelle, Hyacinthe Mba Mbo cite Monseigneur Samuel Kleda, Daniel Okala, François Bingono Bingono, Beck’s Awoumou Ebode Éric et bien d’autres comme étant des révolutionnaires.

Une revendication légitime

Puisque la solution la plus efficace au phénomène mondial du covid-19 est susceptible de provenir d’Afrique, Hyacinthe Mba Mbo estime qu’il est temps de faire accepter sa norme au reste du monde, « on a en Afrique des protocoles efficaces à effets préventifs et curatifs qui chassent tous le covid-19 en moins d’une semaine. En défiant ainsi tous les grands laboratoires modernes y compris ceux des grandes puissances économiques et militaires du monde ».

Ainsi grâce au Covid-organics les cours ont repris à Madagascar. Dans ce petit pays d’Afrique, élèves et étudiants sont hors de danger pendant que l’OMS continue de perdre son temps à discuter de la reconnaissance de ce produit. Hyacinthe Mba Mbo demande à l’OMS de reconnaître immédiatement dans un premier temps tous les protocoles de prévention et de soins du covid-19 made in africa et ensuite d’autoriser l’exportation de ces produits vers les autres continents pour arrêter l’hécatombe et pouvoir ainsi sauver les vies qui continuent de s’éteindre par milliers chaque jour dans ces continents. À cette allure, il ne restera plus qu’aux chefs d’États et de Gouvernements Africains de peser de tous leur poids pour que ce projet soit traduit en acte concret.

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Santé

To Top
shares