Cameroun Actuel

Lions cadets : il y’a un an, le sacre

Le Cameroun décrochait sa deuxième couronne continentale chez les moins de 17 ans.

Un soir de 28 avril 2019 au National Stadium de Dar es Salam, le Cameroun décrochait un deuxième titre de champion d’Afrique chez les moins de 17 ans.

En finale, les Lionceaux viennent à bout de la Guinée 5-3 à l’issue de la séance des tirs au but après un nul vierge au terme du temps réglementaire.

Un finish haletant pour clôturer deux semaines de compétition au cours desquelles, le jeune portier camerounais Manfred Ekoi n’aura encaissé qu’un seul but.

Craints par tous ses adversaires, les jeunes prédateurs entraînés par Thomas Libiih vont démarrer la compétition avec un effectif amputé de trois joueurs. Des joueurs disqualifiés par la commission médicale de la Confédération africaine de football (CAF) à quelques heures de l’entrée en scène face à la Guinée.

Supérieurs sur le plan athlétique, les Lions U17 ont surtout été généreux dans l’effort. Un groupe solidaire vibrant en phase avec un encadrement technique qui a su transmettre l’esprit Lion avec brio et dans la discipline.

Une discipline tactique et technique rigoureusement appliquée sur le terrain par le capitaine Fabrice Ndzie Mezama et ses coéquipiers. Ce qui a justifié le titre de meilleur joueur du tournoi qui est revenu à Steve Regis Mvoue.

Un an plus après ce sacre, la plupart des champions d’Afrique continuent leur apprentissage au Cameroun. C’est le cas de Ricky Ngatchou aperçu quelque fois sur le couloir gauche d’As Fortuna en Elite One, du portier Manfred Ekoi qui évolue en D2 régionale du Sud-Ouest avec Best Star de Limbe. Nelson Djembe et Bruno Mbeubap restent pensionnaires de l’Ecole de football des Brasseries du Cameroun, Seidou Ismaila évolue toujours avec Fc International.

Ils sont une poignée à avoir trouvé un point de chute en Europe. C’est le cas de Steve Regis Mvoue qui s’est engagé avec Toulouse Fc en France. Le capitaine Fabrice Ndzie Mezama est annoncé quelque part en Scandinavie. De même que Leonel Wamba en Europe de l’Est.

Source : Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Les classements des établissements aux examens de l'Obc viennent d'être rendus publics par ordre d'enseignement. C'est par ordre d'enseignement sur le plan national et régional que le palmarès des établissements aux examens de l'Office du baccalauréat du Cameroun (Obc), session 2020 vient d'être rendu public. Contrairement aux précédentes publications, le document ne présente pas de classement général de tous les...

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Les inégalités sociales, les injustices et la corruption, sont quelques engagements que le prélat veut préserver après le décès de l’archevêque émérite de Douala.. Le prélat lors de l'inhumation du Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, a saisi l'occasion, pour rappeler le rôle important qu'a joué l'archevêque émérite de Douala, pour le développement socio politique du Cameroun. Véritable chantre...

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Les populations de cette commune font face à des difficultés d'approvisionnement. Robinets à sec à Febe village. Nous sommes dans la commune de Yaoundé II. Ici, les populations n'ont pas vu l’eau couler depuis plusieurs mois. Le précieux liquide qui aide à la survie coule d'une source dans un bas-fond du quartier. C'est l'un des rares points d'approvisionnement en eau...

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Cette situation est due à l’occupation anarchique des trottoirs par les commerçant: et les motocycles. Circuler à Etoudi est un parcours de combattant. A pieds comme à voiture, la circulation est loin d’être fluide. Le pourcentage de se voir marcher dessus est très élevé. La chaussée et le trottoir se confondent sous les yeux indifférents des vendeurs ambulants et à...