Cameroun Actuel

Cameroun – Football : Stéphane Mbia veut jouer la Can 2021 avec les lions indomptables

Le camerounais évoluant à Shangai Shenhua veut renouer avec la sélection nationale si bien évidement le sélectionneur fait appel à ses compétences.

Pour Stéphane Mbia, la page de l’équipe nationale de football camerounais n’est pas encore définitivement tournée. L’ancien lion indomptable qui n’est plus jamais descendu dans l’arène avec son équipe nationale ne cache pas sa volonté de porter à nouveau le vert-rouge-jaune. Son désir est tellement ardent que la Coupe d’Afrique des nations, édition 2021 qui se joue au berceau de nos ancêtres est pour lui un grand challenge.

«J’ai passé les meilleurs moments de ma carrière en équipe nationale. S’il y a une convocation du sélectionneur, je réfléchirai. Il y a la Can qui arrive, pourquoi pas», évoque ce dernier dans un entretien avec nos confrères de Africa Top Sports, un site d’information panafricain. Au passage, il revient sur son expérience et ses souvenirs avec la sélection nationale camerounaise.

Shangai Shenhua

«J’ai eu la chance de côtoyer des joueurs exceptionnels. Que ce soit l’ancienne génération ou la nouvelle génération. Je suis toujours en contact avec Choupo, Oyongo, Ondoua etc. l’équipe nationale reste une réalité», poursuit Stéphane Mbia âgé aujourd’hui de 33 ans. On voit alors que ses relations avec les anciennes gloires du football camerounais le marque pour toujours.

Il est aussi par ailleurs, double vainqueur de l’Europa League. Aujourd’hui, il est le sociétaire du Shangai Shenhua. Côté Cameroun, il n’y a pas encore de réaction officielle à cette sortie du joueur. Cependant, si son souhait est légitime, il faut tout du moins se questionner sur la tenue ou pas de cette compétition en terre camerounaise. Avec la pandémie mondiale du coronavirus, rien ne garantit que la Coupe d’Afrique des nations 2021 va se jouer en terre camerounaise.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Les classements des établissements aux examens de l'Obc viennent d'être rendus publics par ordre d'enseignement. C'est par ordre d'enseignement sur le plan national et régional que le palmarès des établissements aux examens de l'Office du baccalauréat du Cameroun (Obc), session 2020 vient d'être rendu public. Contrairement aux précédentes publications, le document ne présente pas de classement général de tous les...

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Les inégalités sociales, les injustices et la corruption, sont quelques engagements que le prélat veut préserver après le décès de l’archevêque émérite de Douala.. Le prélat lors de l'inhumation du Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, a saisi l'occasion, pour rappeler le rôle important qu'a joué l'archevêque émérite de Douala, pour le développement socio politique du Cameroun. Véritable chantre...

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Les populations de cette commune font face à des difficultés d'approvisionnement. Robinets à sec à Febe village. Nous sommes dans la commune de Yaoundé II. Ici, les populations n'ont pas vu l’eau couler depuis plusieurs mois. Le précieux liquide qui aide à la survie coule d'une source dans un bas-fond du quartier. C'est l'un des rares points d'approvisionnement en eau...

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Cette situation est due à l’occupation anarchique des trottoirs par les commerçant: et les motocycles. Circuler à Etoudi est un parcours de combattant. A pieds comme à voiture, la circulation est loin d’être fluide. Le pourcentage de se voir marcher dessus est très élevé. La chaussée et le trottoir se confondent sous les yeux indifférents des vendeurs ambulants et à...