Cameroun Actuel

Covid-19 : quatre suspects dans la région du Sud

La réunion sécuritaire tenue à Ebolowa le 24 Mars 2020 a fait état de quatre cas suspects actuellement dénombré dans la région du Sud.

Cette réunion a permit de faire une évaluation de la mise en oeuvre des mesures gouvernementales prises dans l’optique de limiter de nouveaux cas de cette pandémie sur le sol de la région du Sud. En réalité c’est la fin de la tolérance administrative dans la région du Sud. L’heure est désormais à la mise en oeuvre du dispositif coercitif devant faire face au coronavirus.

Le rendez-vous hebdomadaire de la situation sécuritaire à l’échelle régionale a été jalonné par une évaluation sans complaisance des mesures gouvernementales. Pour le Docteur Robert Bidjang délégué régional de la santé publique du Sud, “un cas a été prélevé au centre pasteur et nous avons trois autres cas dont nous attendons les résultats”.

Un résultat qui galvanise

Les responsables des différentes sectorielles ont alors pris le ferme engagement d’initier des mesures fermes face à la malice des populations. Les quatre cas détectés devraient permettre d’accentuer l’éveil sécuritaire. Ceci passe nécessairement par l’observance stricte des règles d’hygiène édictées.

Mettre effectivement les mesures préventives en oeuvre

Face à cet état des choses les autorités administratives ont annoncé la fermeture systématique des établissements commerciaux. Les marchés seront fermés à 16 heures d’autres lieux de forte concentration humaine vont faire l’objet d’une attention particulière. Ceci en vue de mettre en évidence le système de gestion des incidents communautaires.

Selon Félix Nguele Nguele, le gouverneur de la région du Sud, “il me revient que certaines mesures qui paraissent d’application difficile ne sont pas vraiment mise en oeuvre conformément à l’esprit de celles arrêtées par la haute hiérarchie”.

Le patron de la région du Sud a instruit les sectorielles éprouvant des difficultés à faire respecter les mesures gouvernementales à faire appel aux forces de maintien de l’ordre. L’ordre règnera par tous les moyens. C’est le prix à payer pour épargner la région du Sud des dégâts du coronavirus.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...