Connect with us

Cameroun Actuel

Lutte contre le Coronavirus: miser sur la sensibilisation plutôt que sur le décompte des cas

Santé

Lutte contre le Coronavirus: miser sur la sensibilisation plutôt que sur le décompte des cas

Lutte contre le Coronavirus: miser sur la sensibilisation plutôt que sur le décompte des cas

Le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie ne lésine guère sur les moyens pour sensibiliser les uns et les autres sur la menace que constitue le Coronavirus, même si certains individus peinent encore aujourd’hui à faire, corps avec les nouvelles consignes du gouvernement.

Si certains observateurs, à travers les mesures prises par le gouvernement dans la soirée de mardi 17 mars 2020, voient déjà la mise en place d’un certain Etat d’urgence sanitaire, il ne fait aucun doute bien avant cette sortie du Premier ministre, le ministre de la Santé publique (Minsanté) avait opté de prendre le taureau par les cornes bien avant même que le premier cas ne soit constaté au Cameroun.

Il avait alors annoncé la mise en place d’une unité de surveillance sentinelle contre cette mystérieuse pneumonie venue de Chine. D’où l’origine de ces mesures préventives pilotées par des équipes d’intervention et d’investigation rapide dans le cadre de la surveillance épidémiologique.

Il a par exemple été installer dans les aéroports de Yaoundé, Douala, et Garoua, des outils de détection, des caméras thermiques, de thermo-flashs et plusieurs autres instruments de surveillance.

Mais ces mesures aujourd’hui ont présenté des limites au point de laisser s’infiltrer le Co-vid 19 au Cameroun, imposant ainsi au gouvernement de changer de paradigmes dans le cadre de la lutte contre cette menace.

Elles vont de la fermeture des frontières, écoles et débits de boisson, au report des compétitions sportives, non sans oublier la suspension de la délivrance des visas.

Mais seulement, le constat aujourd’hui est irréversible, beaucoup de Camerounais « continuent de ne pas observer les mesures d’hygiène requises et les règles édictées par le gouvernement.» C’est du moins l’observation faite vendredi 20 mars dernier par le ministre de la Santé publique, dans un tweet rendu public dans la matinée du vendredi 20 mars 2020.

Manaouda Malachie rappelle en effet aux uns et autres « qu’en agissant ainsi, vous mettez votre vie et celle des aubes en danger. » Tout en recommandant la vigilance, le Minsanté va ali inner, péremptoire : « ce matin nous avons 7 nouveaux cas à Yaoundé. »

Pour rappel, selon l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) les coronavirus forment une famille comportant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies très diverses chez l’homme, allant d’un band rhume au Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), et qui causent également un certain nombre de maladies chez l’animal.

Seulement, l’on pourrait mettre un bémol à cette agitation du ministre de la santé en lui demandant si son rôle est de compter les cas d’atteinte au Coronavirus à travers les réseaux sociaux qu’il sait lui-même qu’ils ne sont pas à la portée des nombreux habitants de nos campagnes alors que cette pandémie est l’affaire de tous.

Alors monsieur le ministre, il faut recentrer les choses. Les Camerounais seraient davantage à l’aise de savoir si les médecins appelés à leurs chevets disposent du minimum pour s’occuper d’eux en cas d’atteinte. Ou encore si toutes les dispositions sont prises pour accueillir les sujets déclarés positifs. On n’a rien à foutre du décompte macabre des cas.

Source: La nouvelle expression

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Santé

To Top
shares