Connect with us

Cameroun Actuel

Lutte contre le Covid-19 : Cavaye, un ver dans le fruit

Politique

Lutte contre le Covid-19 : Cavaye, un ver dans le fruit

Lutte contre le Covid-19 : Cavaye, un ver dans le fruit

En violation des mesures de santé édictées par le Premier ministre, le président de l’Assemblée nationale vient de convoquer une session ordinaire de la chambre à compter du 20 mars 2020.

Cavaye Yguié Djibril est décidément résolu à donner du fil à retordre à la lutte contre le Covid-19. Après sa réélection au perchoir survenue le 17 mars dernier, l’on avait cru qu’il allait prendre au mot le premier ministre, chef du gouvernement, Dion Ngute, qui, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, a édicté un certain nombre de moyens de santé.

Contre toute attente, le président de l’Assemblée nationale a convoqué ses pairs en session ordinaire le vendredi 20 mars à 11 heures. Un vrai pied de nez à la stratégie gouvernementale de riposte à la pandémie de coronavirus.

Dans sa déclaration du mardi 17 mars dernier, le Premier ministre (Pm), sur hautes instructions du président de la République, interdit les rassemblements de plus de 50 personnes. Pourtant, au terme de la dernière élection législative, l’assemblée nationale a 167 élus, en attendant les résultats des élections partielles qui doivent être organisées dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

En dehors des honorables députés, la séance plénière de ladite session enregistrera la présence des membres du gouvernement et autres invités. Ce qui augure d’un hémicycle rempli de monde. Cette bravade de Cavaye Yeguié Djibril est la seconde.

En effet, rentré à Yaoundé samedi dernier du retour d’un séjour médical à Paris, il avait fait l’impasse sur le respect du protocole de sécurité mis en place par les autorités sanitaires. Le chef traditionnel de Mada avait refusé la quarantaine de 14 jours imposée à tous les passagers en provenance d’Europe.

Bien plus, il avait refusé de se soumettre au test de dépistage du coronavirus imposé à tous. Une attitude qui contrarie l’engagement citoyen dont font montre les Camerounais relativement au respect des moyens de santé prescrits par le président de la République via le Pm.

A ce propos, les écoles primaires, les collèges, les lycées, de même que les Institutions universitaires sont fermés depuis hier. Ce faisant, le Pan envoie un message de défiance à la République comme s’il était au-dessus de celle-ci. Une attitude du Pan qui provoque l’ire de tous.

Ainsi, pour Richard Makon: «Le Pm et le Minsanté sont de l’exécutif, leurs décisions ne concernent pas l’Assemblée nationale, qui peut se réunir en session ordinaire malgré l’interdiction des regroupements de plus de 50 personnes. Vraiment, le Cameroun est un défi pour la science.» Qui vivra, ne verra rien.

Source: Essingan

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Politique

To Top
shares