Cameroun Actuel

Le Minas appelle à une synergie d’actions pour éradiquer le phénomène enfant de la rue

C’est le leitmotiv de la Commission nationale pour la protection de l’enfance qui a tenu sa première session annuelle mardi dernier à Yaoundé, sous la présidence du Minas.

Environ 900 enfants vivent sans abri étaient exposés à la délinquance, à la drogue et à l’alcool en 2018. L’année dernière, grâce aux actions menées par les travailleurs sociaux du ministère des Affaires sociales (Minas), le chiffre a considérablement baissé.

Dans le souci de mettre un terme au phénomène d’enfants de la rue dans les villes camerounaises, le Minas, a une fois de plus engagé une synergie d’action sur le sujet.

A cet effet, la Commission nationale pour la protection de l’enfance en danger moral, délinquante ou abandonnée s’est réunie mardi dernier, pour la première session annuelle de 2020. La cérémonie présidée par le ministre Pauline Irène Nguéné était axée sur le thème : « Lutte contre le phénomène des enfants de la rue au Cameroun : l’urgence d’un sursaut collectif et d’une véritable synergie d’actions ».

Parce que les enfants de la rue sont parfois violents, parce que leur extraction de la rue nécessite des stratégies, la commission qui s’est réunie était en quête de solutions pragmatiques et probantes.

La rencontre avait ainsi pour objectif, la recherche de pistes appropriées pour le recase-ment et la réinsertion des enfants de la rue. A la fin des travaux de groupe, les participants ont fait des propositions concrètes, dans l’optique de faire face au fléau.

Aussi, il est annoncé pour vendredi le lancement de l’opération d’extraction et lundi prochain, la descente sur le terrain, notamment à Yaoundé qui est la ville pilote du projet, pour le début de l’opération. «

Nous menons au quotidien des actions et développons des efforts constants pour créer un environnement protecteur, conforme à la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant », a assuré le ministre Pauline Irène Nguéné.

La Commission nationale pour la protection de l’enfance en danger moral, délinquante ou abandonnée est un organisme consultatif. Créée en 1990, elle est a pour but d’émettre des avis et de formuler des suggestions sur toute question se rapportant à la politique nationale de protection de l’enfance, de prévention et de traitement de l’indépendance sociale des jeunes.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Cette situation est due à l’occupation anarchique des trottoirs par les commerçant: et les motocycles. Circuler à Etoudi est un parcours de combattant. A pieds comme à voiture, la circulation est loin d’être fluide. Le pourcentage de se voir marcher dessus est très élevé. La chaussée et le trottoir se confondent sous les yeux indifférents des vendeurs ambulants et à...

1er mai 2021 : le défilé de la fête du travail n’aura pas lieu

1er mai 2021 : le défilé de la fête du travail n’aura pas lieu

Le Secrétaire général du ministère du Travail et de la Sécurité sociale a signé un communiqué. Il n'y aura pas de parade ce 1er mai 2021 pour les acteurs du monde de travail. Contexte sanitaire oblige Dans un communiqué signé ce jeudi 22 avril.2021 par le Secrétaire général du ministère du Travail et de la Sécurité sociale, Johny Razack porte...

Rapport d’audit de Survival : un dysfonctionnement technique est à l’origine de l’écart

Rapport d’audit de Survival : un dysfonctionnement technique est à l’origine de l’écart

C’est l’une des conclusions faites par le Consortium de cabinets Adequi, HCS Company et Loop IT Methods. Le deuxième rapport d'audit de l’initiative Survie-Cameroon Survival Initiative (Scsi) est disponible. Ce document de 46 pages, dont le jour a eu copie, a été préparé par le Consortium de cabinets Adequi, HCS Company et Loop IT Methods. Il avait pour mission de...

TIC : l’IAI et IFTIC-SUP rejoignent les rangs de la « Huawei ICT Academy » au Cameroun

TIC : l’IAI et IFTIC-SUP rejoignent les rangs de la « Huawei ICT Academy » au Cameroun

Huawei a officiellement organisé le mercredi 21 avril 2021 à l’IAI (l'Institut Africain d'Informatique), une cérémonie de signature de Mémorandum d’Entente de Huawei ICT Academy avec l’IAI Cameroun et l’IFTIC-Sup. C’était en présence du Représentant Résident de l’IAI Cameroun, qui est en même temps le Président du Conseil d’Administration de IFTIC-Sup. Cette cérémonie de signature démontre la détermination de l’entreprise Huawei...