Connect with us

Cameroun Actuel

Coronavirus/Suzy Emmanuelle Ntsatoumou Obama : les Camerounais se croient à l’abri de cette pandémie

Interviews

Coronavirus/Suzy Emmanuelle Ntsatoumou Obama : les Camerounais se croient à l’abri de cette pandémie

Sociologue, spécialiste des questions environnementales et démographiques, elle revient sur l’impact des mesures prises par le gouvernement camerounais.

Selon vous, quelles sont les chances de voir les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus (notamment celles liées à la distanciation, la mise en quarantaine) prospérer?

Les mesures prises par le gouvernement camerounais relatives à la pandémie du Covid-19 qui sévit depuis un moment dans le monde entier peuvent prospérer ou pas. D’une part, la plupart des individus sont fortement exposés aux médias et sachant que les médias ont une forte influence sur eux, ils peuvent vouloir assainir leur environnement immédiat à travers le respect des mesures d’hygiène auxquelles il faut s’adapter pour éviter la propagation du virus. D’autre part, au vu de ce qui se passe et se dit dans les réseaux sociaux, on peut croire que l’individu camerounais semble se considérer comme un être à part et fort, et donc que ce virus ne peut pas l’atteindre. Semble-t-il, il ne tue pas les Noirs, selon certains.

En outre, d’autres variables, telles que la religion des individus, le niveau de vie des individus et la taille du ménage peuvent être des facteurs pouvant expliquer le fait que ces mesures ne prospèrent pas. La promiscuité dans le ménage ne peut pas permettre un bon respect des règles d’hygiène et peut entraîner une propagation rapide du virus. Cette promiscuité est en lien avec le niveau de vie ; car utiliser, par exemple, un mouchoir une fois et jeter après, de peur d’attraper le Covid-19, est source de dépense et ne sera pas favorable au maintien du niveau de vie habituel. Le niveau d’instruction de l’individu peut aussi expliquer le fait que ces mesures prospèrent ou pas. Si un individu ne sait ni lire, ni écrire, comment pourra-t-il suivre les règles imposées par le gouvernement ou alors connaître la signification de ce qu’on peut entendre chez les autres.

Dans le cas où ces mesures ne sont pas respectées, quels sont les risques ?

Si ces mesures ne sont pas respectées, la propagation de la pandémie ira grandissante. On ne se retrouvera plus à rester chez nous, mais beaucoup seront placés en confinement. Et ce virus est un danger pour les populations vulnérables telles que les enfants de moins de cinq ans et les personnes âgées. Ces tranches de population sont celles qui sont les plus touchées par la mortalité. Déjà les enfants de moins de cinq ans n’ont pas encore un organisme solide pour supporter une maladie forte d’où la forte prévalence de la mortalité infanto-juvénile.

En ce qui concerne les personnes âgées, beaucoup vivent avec au moins une maladie chronique à l’instar du diabète, le rhumatisme, l’hypertension et autres ; et si ce virus s’ajoute à ces maladies chroniques, ce ne sera pas à leur avantage. Donc si ces mesures ne sont pas respectées, la propagation sera croissante et risque augmenter la préva-lence.de la morbidité et de la mortalité dans notre pays, surtout lorsqu’on sait que notre système de santé n’a pas les moyens requis pour gérer cette crise sanitaire.

Quelles pourraient être les répercussions possibles dans certains ménages où, par exemple, des couples partagent la même couche?

Ce virus peut avoir une répercussion négative sur les couples et les membres du ménage. Si l’un des conjoints est atteint, l’autre le sera forcément tant étant dit que ça sera difficile de partager le même lit et ne pas se toucher, surtout que la phase d’incubation est de 14 jours. Pendant cette période-là, la contamination est aisée car dans notre sommeil, on n’est pas responsable de nos actes. C’est valable pour les autres membres du ménage. J’ai évoqué la promiscuité dans le ménage un peu plus haut comme étant un facteur explicatif de la propagation de ce virus notamment pour les ménages ayant deux à trois personnes par pièce habitable.

Quelles conséquences de telles mesures peuvent avoir sur notre société ?

Les conséquences sur notre société peuvent être à la fois sociale et économique. Sociale, car, la psychose s’installe et chacun a peur de son entourage. Économique parce que certaines activités, telles que le commerce, vont prendre un sérieux coup.

En cas de deuil ou de cérémonie de mariage, doit-on refouler certains invités, étant donné que les regroupements de plus de 50 personnes sont interdits ?

En ce qui concerne les cérémonies, ça dépend des organisateurs. Refouler les personnes qui viennent vous soutenir à cause du virus peut être mal perçu dans notre société ; car, n’oublions pas que nous sommes d’abord des Africains et certaines traditions sont importantes pour nous. Les mesures d’hygiène exigées par la communauté internationale ne peuvent pas être bien respectées dans ce genre de situation car on ne peut pas maîtriser le nombre de personnes qui viennent dans une cérémonie. Il serait peut-être judicieux de renvoyer les cérémonies, si possible en ce qui concerne les fêtes. En plus, ce n’est pas une certitude qu’avec ces mesures, les invités participeront aux fêtes. En ce qui concerne les enterrements, ça dépend de la famille éprouvée.

Ces mesures du gouvernement pourraient-elles avoir un impact sur les traditions auxquelles certaines populations sont très attachées ?

Les normes et les valeurs traditionnelles ont pris plus de temps pour entrer dans les mœurs des individus (Camerounais). Si on prend les mesures à court terme, et que personne ne s’adapte à la nouvelle donne, je ne pense que ça puisse avoir un impact sur les traditions africaines. Il faut tout de même préciser que ça dépend des facteurs biodémographiques à l’instar de l’âge. Si nous avons, par exemple, des enfants de moins de 18 ans, qui sont plus exposés aux médias et qui sont plus enclins à s’adapter à ce que les autres font de l’autre côté, là ça peut avoir un impact. Mais si ce sont des personnes adultes ou des vieillards, je ne pense pas que ces mesures pourraient impacter sur les us et coutumes des uns et des autres.

Source : Mutations

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Interviews

To Top
shares