Connect with us

Cameroun Actuel

Me Alice Kom critique Paul Biya et son gouvernement

Politique

Me Alice Kom critique Paul Biya et son gouvernement

La présidente du conseil d’administration de l’ONG RHEDAC n’est pas passée par quatre chemins pour démystifier le pouvoir en place au Cameroun. A défaut de Paul BIYA, qui l’Avocate internationale veut voir accéder au pouvoir ?

Enquête : Lors d’une interview à elle accordée par les journalistes de la chaine de télévision Equinoxe, Me AI1CE NKOM peint en noire l’image du gouvernement de la République et de son chef.

Depuis le double scrutin du 09 février 2020 en passant par les résultats, les droits de l’homme au Cameroun, la situation socio politique et les actions de certains ministres, tout se passe selon elle comme si le Cameroun était devenu un enfer où règne le feu et le souffre.

D’un ton pas très différent des activistes politiques qui noircissent l’image du Cameroun à l’étranger, Me Alice NKOM livre le ministre Paul ATANGA NJI à la vindicte et juge les tueries de Ngaiim et Bamenda de manipulation du pouvoir.

L’Avocate regrette l’existence d’une guerre fratricide qui pouvait pourtant être évitée. Elle fustige l’opinion nationale camerounaise qui pointe un doigt accusateur sur les ONG à l’écoute de la communauté internationale.

S’agissant du nouveau parlement qui présente les visages jeunes issus des nouveaux partis politique Me Alice KOM est consciente que rien ne va changer dans le sens positif tant que le RDPC de Paul B1YA a la majorité des sièges à l’Assemblée nationale.

Me Alice NKOM traite le Président de la République de dictateur, qui n’écoute pas son peuple, qui s’en fout du peuple, il crée une ligne immense avec son peuple et se plait à ne pas lire les rapports issus des ONG. Les critères de choix de Paul B1YA dans le gouvernement manquent d’objectivité, une façon particulière de dénigrer le dévouement républicain auquel le Chef de l’Etat camerounais est attaché.

Selon elle, le premier citoyen camerounais n’accorde aucune attention aux camerounais. Au sujet de la situation des femmes au Cameroun les femmes sont victimes d’une sanction et sont ignorées tout simplement parce que les ONG dirigées par les femmes ont été indexées par les autorités. une véritable perdition intellectuelle d’une internationaliste qui vomit son pays.

Elle est allée plus loin en laissant ce message téméraire au successeur constitutionnel du feu Ahmadou Ahidjo. Un homme qui manque d’amour pour son peuple, ne peut pas se soucier de son peuple. Elle a demandé au chef de l’Etat de donner de l’eau, du courant et la paix au Camerounais comme si ces trois choses n’étaient pas prioritaires dans la politique gouvernementale du septennat en cours.

OBSERVATIONS

A l’analyse des faits, la sortie spectaculaire de l’Avocate camerounaise dans la chaine de télévision Equinoxe, n’est que l’aboutissement d’une enquête socio politique qui a pour corollaire le complot des ONG fantoches contre les institutions de la République du Cameroun.

Interpellée par les journalistes d’un autre genre au sujet de la situation globale de son pays, Me Alice KOM n’a vu que de la médiocrité quant à tout ce que le gouvernement essaie de faire pour sortir le pays de l’impasse.

Pour elle, rien n’est bon au Cameroun, tout est si triste au point où tout est à brûler. Reconnue dans ses prises de positions bizarres quant au respect des droits de l’homme et des libertés, notre internationaliste vient de faire tomber son masque en se faisant enregistrée dans la liste des ONG qui auraient pris de l’argent pour liquider le pays de Paul BIYA à la communauté internationale.

La présidente du conseil d’administration de l’ONG RHEDAC persiste et signe que c’est Paul BIYA qui est à l’origïne de la guerre dans le NOSO pour avoir déclaré les hostilités aux sécessionnistes.

Encline dans la confusion quant à la situation de la crise dans cette partie du pays, elle peine à reconnaître qui est sécessionniste et voudrait attirer la sympathie d’Equinoxe. En fait c’est Paul BIYA que l’Avocate en veut.

Source: Activisme politique

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Politique

To Top
shares