Cameroun Actuel

Coopération: le Cameroun et l’union européenne luttent contre le trafic d’armes

La quatrième activité y relative s’est déroulée à Douala les 11 et 12 mars.

Venant à la suite de celles organisées en juillet 2018, avril et septembre 2019, la quatrième activité de coopération prévue dans la feuille de route établie entre le Cameroun et l’Union européenne (UE) sur la sensibilisation sur le commerce des armes s’est tenue à Douala ces 11 et 12 mars.

Autour de la table le Minrex pour la modération, le Minât, le Mindef, le Minfof et les experts de l’UE. Thème retenu : « La mise en œuvre des contrôles aux frontières ».

Ouvrant les travaux, Elena Fanetti, représentante de l’UE, tout en se félicitant de la bonne coopération entre le Cameroun et l’UE, a dit que c’est l’occasion de faire le point sur les avancées de notre pays dans la lutte contre le commerce des armes.

Le Cameroun, qui a ratifié le traité sur le commerce des armes (TCA) en 2018, a fait de grands pas avec le processus en faisant adopter des textes transposant ses obligations dans son droit interne, la mise en place de la plateforme interministérielle de contrôle des armes n’est pas en reste, de même que la lutte contre la prolifération des armes de petits calibres, la formation des personnels dans la mise en œuvre des contrôles aux frontières.

L’UE apprécie et s’engage résolument à l’accompagner notamment dans la création des espaces de dialogue pour identifier et mettre en œuvre les bonnes pratiques dans le contrôles des armes.

C’est ainsi que la dissémination des bonnes pratiques d’analyse des risques et du ciblage des inspections en matière de flux d’armes, la formation aux documentations douanières et aux licences pertinentes dans le cadre du contrôle des armes, la familiarisation des acteurs de la protection des frontières aux rôles joués par les autres acteurs dans le processus de contrôle de transferts d’armes etc. ont été passés au peigne fin.

Avec trois sessions portant notamment sur le cadre du contrôle du transfert des armes, la transposition des contrôles aux frontières et l’inspection des marchandises.

Les participants qui ont bénéficié de l’expertise de Claire Benoit de l’administration française sur les questions stratégiques liées au désarmement et à la maîtrise des armements, de Sandra Lecat, inspecteur des douanes et de Dylvain Paile-Calvo spécialisé dans la prévention de la prolifération des armes de destruction massive, en sont repartis édifiés.

D’où le satisfecit du Minrex, représenté par Mougnal Sidi, directeur des Affaires juridiques et des Engagements internationaux de l’Etat.

Source: Le Jour

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Palmarès 2021 de l’OBC : le lycée bilingue de Bépanda classé meilleur établissement secondaire général public

Les classements des établissements aux examens de l'Obc viennent d'être rendus publics par ordre d'enseignement. C'est par ordre d'enseignement sur le plan national et régional que le palmarès des établissements aux examens de l'Office du baccalauréat du Cameroun (Obc), session 2020 vient d'être rendu public. Contrairement aux précédentes publications, le document ne présente pas de classement général de tous les...

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Droits de l’homme : Mgr Samuel Kleda veut préserver l’héritage du Cardinal Tumi

Les inégalités sociales, les injustices et la corruption, sont quelques engagements que le prélat veut préserver après le décès de l’archevêque émérite de Douala.. Le prélat lors de l'inhumation du Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, a saisi l'occasion, pour rappeler le rôle important qu'a joué l'archevêque émérite de Douala, pour le développement socio politique du Cameroun. Véritable chantre...

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Yaoundé II : comment les populations se débrouillent face à la pénurie d’eau potable

Les populations de cette commune font face à des difficultés d'approvisionnement. Robinets à sec à Febe village. Nous sommes dans la commune de Yaoundé II. Ici, les populations n'ont pas vu l’eau couler depuis plusieurs mois. Le précieux liquide qui aide à la survie coule d'une source dans un bas-fond du quartier. C'est l'un des rares points d'approvisionnement en eau...

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Yaoundé : les embouteillages font leurs nids à Etoudi

Cette situation est due à l’occupation anarchique des trottoirs par les commerçant: et les motocycles. Circuler à Etoudi est un parcours de combattant. A pieds comme à voiture, la circulation est loin d’être fluide. Le pourcentage de se voir marcher dessus est très élevé. La chaussée et le trottoir se confondent sous les yeux indifférents des vendeurs ambulants et à...